Effet COVID-19 sur l’avenir professionnel : L’inquiétude monte chez les jeunes lycéens et étudiants

Un récent sondage* montre que 57% des lycéens et étudiants sont plutôt sereins quant à leur avenir mais 43% sont inquiets voire très inquiets, la majorité n’a pas changé de choix de filières, mais s’interroge sur la valeur du diplôme acquis cette année, la difficulté de recherche d’emplois, la pertinence de ses choix de formation.

S’ils ont bien accepté le téléenseignement et le web communication avec les enseignants, contrairement aux salariés et à leurs employeurs qui ont apprécié le télétravail, les lycéens et les étudiants ne sont qu’une courte majorité à être prête à renouveler sur la durée l’expérience du distantiel : si utiliser le numérique n’a pas été un problème, ils ont besoin de contact et de se confronter à la réalité des situations.

Parallèlement à ce sondage, la question de l’orientation des jeunes pendant cette période demeure interrogative. Quid des temps consacrés en téléenseignement sur la construction de son parcours professionnel ? À la fois, les jeunes ont eu du temps pour « surfer » sur tous les sites dédiés à l’information et l’orientation mais l’ont-ils fait ? Si oui, qu’en ont-ils fait ?

FIPES se propose à la rentrée scolaire de questionner collégiens et lycéens sur le sujet.

Dans un précédent article, nous avions attiré l’attention sur leur ressenti : seuls 37 % d’entre eux pensent que le système éducatif national français les prépare bien à entrer sur le marché du travail. La période que nous traversons n’a certes pas amélioré les choses mais nous conforte dans l’idée que le WEB est désormais un incontournable pour s’informer et s’orienter.

Cependant cela suppose des compétences : savoir s’informer, analyser, sélectionner pour faire son propre choix et confronter son choix virtuel aux réalités.

Alors, quelles actions mettre en œuvre ? Proposer aux jeunes des situations pédagogiques où virtuel et concret cohabitent :

  • Soit en amont des sites d’information et d’orientation : ce peut être réaliser eux-mêmes des recherches, des rencontres, des investigations pour les comparer avec les informations du web, en rendre compte, en débattre, se construire son point de vue…
  • Soit en aval : analyser les informations du WEB et les critiquer : les sites proposent des interviews, des quiz etc. Une analyse et une distanciation seraient bien nécessaires quand on constate que certaines vidéos créent ou recréent des représentations des métiers très conventionnelles ou bien à l’opposé, font le choix de trop s’adapter au comportement des jeunes etc.

Et de plus, ces activités participeront au développement de leurs compétences numériques qu’ils pourront faire certifier sur PIX, plateforme publique de certification.

Cette période inédite nous amène à relancer avec vigueur ce chantier auprès des jeunes et des établissements ! C’est l’engagement de FIPES et son équipe.
Jacqueline Ménagé – Présidente de FIPES

* sondage IFOP 27/05/2020 pour CANÉVET ET ASSOCIÉS

À découvrir

Concours reporter industrie

GLOBAL INDUSTRIE – Le grand rendez-vous international de l’industrie en France

Organisé les années paires à Paris et impaires à Lyon, GLOBAL INDUSTRIE est le lieu où se pense, s’imagine, s’invente, se construit, se révolutionne, se transforme l’industrie de demain !

Concours reporter industrie

Continental Foncier – La transition énergétique

Reportage réalisé dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’industrie du 14 au 20 mars 2016. Il a été présenté lors de la remise des prix

Concours reporter industrie

Concours reporter industrie 2016-2017 – Collèges : projet EPI « L’industrie c’est aussi écologique »

Le parcours AVENIR est désormais en place, son ancrage se fait dans toutes les disciplines et il requiert une forte implication de l’élève. Au collège, il se conjugue avec les